Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility
Haut de page
Bas de page


Forum JDR post-apocalyptique dans un monde contemporain alternatif en proie aux zombies, à des créatures pires encore ainsi que des événements surnaturels.
 

Jeyan Özderim
 :: Codex :: Nous Rejoindre

Jeyan Özderim

Jeyan Özderim

Dim 30 Oct - 21:37
Fiche d'identité
Jeyan2.png
Prénom(s) : Jeyan

Nom : Özderim

Né(e) le : 29/07/2005

À : Istanbul, quartier de Tarlabaşı | Turquie.

Métier :  Épidémiologiste.
Cheffe de projet - Unité de recherche scientifique et épidémiologique - Johnson & Johnson.

Particularités :
Religion : de confession musulmane | Non pratiquante.
Langue maternelle : turc.
Langue parlée couramment : anglais.
Elle nourrit une passion secrète pour le karaoké.
Elle aime cuisiner, surtout les plats traditionnels de son pays d'origine (ses Gözleme sont réputés exceptionnels).
Elle sait monter à cheval.


À-propos

Thème musical :


Feat : Burcu Özberk
Type : Survivant

Description physique

D’un physique empreint de douceur, Jeyan a l’apparence amène des gens de bien. D’abord facile, c’est au perpétuel de son sourire qu’elle doit d’être constamment estimée heureuse. Sous le masque de son bonheur affiché, soigneusement dissimulées dans le pétillant de son regard, se cachent pourtant les fêlures d’une existence marquée de sacrifices. Des brèches et des failles qu’elle avait pris l’habitude de camoufler d’un trait d’eyeliner ou d’un voile de poudre, mais qu’elle peine aujourd’hui à dissimuler sous la ligne sombre de ses longs cils.
Ses yeux, teintés du brun de l’aveline, s’en trouvent obscurcis et leur éclat affadi de chagrin ne parvient plus à illuminer un visage aux traits pourtant jeunes. Le portrait se veut alors élégiaque, quand la mine fardée de mélancolie peine à retrouver son pétillement. Un triste tableau qui s’encadre de ses cheveux longs et bouclés, de ses mèches d’un brun profond, parfois miellées de soleil, et de ses coiffures désordonnées pour dire sa confusion.

Le teint s’en trouve pâli, alors que le manque de sommeil accentue déjà ce sentiment, tout comme le font les cernes profonds qui aident à creuser la toile d’un visage émacié par les privations. La pommette se tient ainsi plus haute, au-dessus des joues amaigries par une bouche devenue gourmande et dont les lèvres se dessinent savoureusement pour s’épanouir d’un rose carminé sous la pointe d’un nez droit, et finement taillé.
L’harmonie ainsi préservée dans l’ovale d’une figure au derme épargné, se veut prétendre à quelque éloge. Jeyan pourtant ne se soucie guère plus de son apparence. Ses vêtements autrefois choisis pour mettre en valeur sa silhouette fine et élancée, ont été troqués contre des frusques usées, mais pratiques. Quelques chemises trop grandes et des débardeurs, l’un ou l’autre jean élimé, une veste en cuir et des bottes qu’elle porte ou qu’elle bourre dans un sac-à-dos trop large pour ses épaules.

Alors absent de ses parures, le remarquable ne s’invite plus que dans ses postures. Il se glisse dans un geste anodin et s’imprime dans la cambrure de ses reins. Il se déploie le long de son mètre soixante-douze et éclot dans le séduisant de ses formes toujours féminines. Un fait dont elle ne prend que rarement conscience et qui finalement la laisse indifférente,  tandis que le monde en est venu à s’effondrer.
Reste que la stambouliote sait marquer les esprits. Elle le fait généralement d’une voix chaude et imprégnée d’accent ou d’un ton amusé, et parfois frappé d’espièglerie. Habitude qu’elle cultive, alors que le sérieux de sa fonction l’amène à considérer la situation d’un œil de plus en plus inquiet. Sous la courbe symétrique de ses sourcils, les prunelles s’activent alors pour trouver, analyser et enrayer les témoins d’une conjecture défaitiste. Elles s’y emploient avec acharnement et souvent jusqu’à s’épuiser dans les larmes de l’impuissance. Le courage pourtant ne manque pas. Il s’arme d’espoir et s'imprègne dans le pas du survivant, afin de toujours le porter plus loin.

Description psychologique

D’une nature solaire, Jeyan a le visage de la joie, celui du bonheur et de la gaieté. Ses sourires illuminent et encouragent. Ses mots aident et soutiennent. Dès lors toujours entourée et enthousiaste, son tempérament se gaine d’optimisme pour ne jamais voir que le bon côté des choses. Elle se montre ainsi prévenante et encourageante. Prompte au service et au secours, quand bien même sa situation se trouve bien loin d’être enviable.
Il est donc aisé de l’estimer inébranlable et sûre d’elle. De la voir comme un roc à l’entrain inaltérable, ou comme l’une de ces personnes qui jamais ne baissent les bras. Et sans doute tire-t-elle de ce constat quelques atouts bien moins complaisants. Un entêtement, que d’aucuns qualifieraient plutôt d’acharnement et qui, bien au-delà du raisonnable, peut frôler jusqu’à la pugnacité. Ainsi qu’une surprenante combativité, qu’exacerbe un indéniable besoin de reconnaissance et qui, nourrie de frustrations, peut l’amener à devenir agressive.

C’est alors dans ses silences qu’il faut apprendre à lire les mots de sa véritable pensée. Tout comme il convient de déceler les mensonges dissimulés dans le pétillant de son regard toujours bordé de compassion. Parce que Jeyan jamais ne dira ses tourments. Parce qu’elle ne se livrera pas sur ce qui, chaque jour, l’amène à espérer quelque autre lendemain. Secrète, derrière le masque extraverti qu’elle affiche en façade et inévitablement vulnérable sous la carapace de ses exubérantes manières.

Faut-il donc comprendre le paradoxe qui anime sa trop rayonnante personnalité. Faut-il en saisir les nuances et le trop peu de place qu’elle laisse à ses propres rêves, quand bien même elle espère les voir réalisés. Ses prises de position s’avèrent alors surprenantes. Inattendues, puisqu’elle n’a visiblement que le souci des autres et qu’elle s’enorgueillit d’une fière indépendance.
En réalité, si Jeyan est capable de sacrifier jusqu’à son propre bonheur, ce n’est que parce qu'elle s’oublie dans ce que le portrait de sa bienveillance cache de ses propres fêlures. Des failles qu’elle cultive malgré elle et qui, contre toute attente, forment le creuset de son inépuisable volonté. Ses émotions, même étouffées, en viennent ainsi à composer le siège de son équilibre. Elles font sa résistance et l’amènent à toujours vouloir se surpasser. En cela se trouve-t-elle aidée d’un toupet tout à la fois orgueilleux et revêche. Une pointe d’acerbité qu’elle se force à tempérer, alors que la provocation aiguillonne et blesse son orgueil.

Jeyan peut ainsi se présenter en énigme. Complexe dans ce que sa personnalité possède de richesse, mais également et surtout dans ce qu’elle charrie de contradictions. Véritable personnage, elle a pris l’habitude de se glisser dans un rôle. Elle s’adapte et se montre toujours volontaire quand bien même le courage lui manque. A l’aise, malgré le pudique d’une timidité qui l’oblige à taire souffrances et doutes. Avenante, malgré le mal qui la ronge et qui dévore tout ce qu’il lui reste d’espoir. Derrière ses tabous, Jeyan s’intéresse donc aux autres pour ne pas avoir à parler d’elle et afin d’oublier ses propres cassures. Chose qui s’avère pourtant inconciliable avec sa nature profonde.

Passionnée et entière, Jeyan aime et ressent sans demi-mesure. Et si elle cherche à se conformer au moule que lui impose son éducation, le feu de sa révolte n’en demeure pas moins vif et incontrôlable dès lors qu’il s'affranchit du raisonnable. Ses rares mais très tempétueuses colères en témoignent. Tout comme elles se font le miroir d’un caractère exigeant et indomptable.
Le farouche s’exprime alors dans ce qu’elle possède de valeurs. Jeyan, en effet, ne se montre jamais plus inflexible que lorsque ses principes sont discutés. Sa fierté en bouclier, elle en oublie même toute mesure et piétine jusqu’à la plus évidente prudence. Chose qui aujourd’hui confine à la bêtise alors que le monde, devenu chaotique, est en proie à la folie.
Equipement Porté :
N/A
Accessoires Pratiques :
N/A
Contenants Personnels :
N/A

Jeyan Özderim

Jeyan Özderim

Ven 11 Nov - 12:41

Histoire jusqu'à l'Apocalypse

En cours...
Equipement Porté :
N/A
Accessoires Pratiques :
N/A
Contenants Personnels :
N/A

Jeyan Özderim

Jeyan Özderim

Ven 11 Nov - 14:13
Quelle(s) zone(s) de l'État votre personnage a fréquenté ?

En cours...


Dans quel(s) groupe(s) votre personnage a-t-il évolué ?


En cours...


Comment votre personnage a vécu la seconde apocalypse ?
Décrivez la manière dont le personnage a affronté et ressenti l'apparition des coureurs et des chasseurs nocturnes, ainsi que la manière dont ça a impacté la dynamique du ou des groupes qu'il a côtoyé dans les mois qui ont suivis.




Mentionnez des moments forts de la survie de votre personnage :
Des événements qui sortent de « l'ordinaire » pour ce que cela peut vouloir dire dans un monde post-apocalyptique, des périodes d'un vécu marquant, des relations ou pertes importantes... Décrivez ici les éléments qui auront caractérisé la survie de votre personnage dans le nouveau monde sauvage.

Longueur minimale attendue : 500 caractères (100 mots).

Qu'est-ce que votre personnage a fait pour survivre ?
Certains sont amenés à devoir commettre des choses terribles, d'autres l'évitent à tout prix. La notion d'humanité est noyée de nuances, aussi, il est important de mettre en avant les accomplissements les plus héroïques, à son échelle, ou au contraire les méfaits les plus répressibles qu'a pu accomplir le personnage. S'il est parvenu à survivre sans avoir eu à tomber dans la fange, par le biais de meurtres ou d'actes odieux, précisez-le.

Longueur minimale attendue : 300 caractères (60 mots).

Equipement Porté :
N/A
Accessoires Pratiques :
N/A
Contenants Personnels :
N/A

Jeyan Özderim

Jeyan Özderim

Ven 11 Nov - 14:14
Récit d'Arrivée à Houston

Décrivez, sous la forme d'une narration classique ou d'un récit RP, selon votre préférence, la manière dont votre personnage est arrivé à Houston dans le but de trouver l'Oasis. Le récit doit comporter les éléments suivants :

- La direction par laquelle il est arrivé.
- Dans quelles circonstances.
- S'il était seul, sinon avec quel(s) compagnon(s).
- Son état physique et psychologique.

Note : le récit doit s'arrêter avant qu'il n'atteigne les portes de l'Oasis, scène qui constituera le premier RP d'introduction du personnage. Prenez donc compte de la semaine en cours (bannière calendaire).

Longueur minimale attendue : 1000 caractères (200 mots).

Equipement Porté :
N/A
Accessoires Pratiques :
N/A
Contenants Personnels :
N/A
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: