Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility
Haut de page
Bas de page


Forum JDR post-apocalyptique dans un monde contemporain alternatif en proie aux zombies, à des créatures pires encore ainsi que des événements surnaturels.
 

India James
 :: Codex :: Nous Rejoindre

India James


Fiche de personnage
Points de RP:
 India James Debuba110/0 India James Videba10  (0/0)
Etat Mental:
 India James Debuba10100/100 India James Videba10  (100/100)
Informations scénaristiques:
India James

Dim 19 Juin 2022 - 21:19
Fiche d'identité
f5ug.png
Prénom(s) : India

Nom : James

Né(e) le : 14/06/2007

À : Dallas, au Texas

Métier : Policière

Particularité(s) : India est une femme qui a gardé tout son instinct de policière. Facilement aux aguets et surtout très observatrice, elle arrive à utiliser son environnement et ses cinq sens pour se protéger par elle-même. Elle est très difficile à manipuler, même si cela peut arriver.

À-propos

Thème musical :


Feat : Jennifer Morrison
Type : Survivant

Description physique

Dans ce monde où l'Enfer est devenu la vie entière de nombreuses personnes, il est bon de voir quelques fois des visions de sérénité pour se défaire de son destin funeste. Pour le peu qu'elle se souvienne, India a toujours insufflé ce sentiment de bien être et de sécurité dans le regard des gens qu'elle a pu rencontré.

Mesurant 1m71 pour un poids de 63 kilos, cette battante n'a pas une silhouette disgracieuse en soit. En vérité, la demoiselle est d'un naturel sportive, autant dans ses gestes que sa façon d'agir, arborant toute la combativité d'une guerrière dans une harmonie à la hauteur d'une danse d'un univers parallèle. Vous trouvez cette description irréelle? Apprenez qu'une vie apocalyptique n'empêche pas de garder certaines manières...quand il n'est pas nécessaire d'y aller comme un bourrin.

Il n'est pas étrange que India se faisait surnommée Fallen Angel dans chaque groupe qu'elle a côtoyée. En effet, sa chevelure blonde aux allures d'ondulations se confonde dans ses yeux mélangeant le gris de la brume au vert des olives de notre monde. Bien qu'elle n'ait pas un visage similaire à celui d'une poupée, la jeune femme possède quand même un certain charme de par son sourire sincère qui a le don de faire disparaître les craintes en quelques instants. Cependant, cet aspect angélique dans l'esquisse de ses lèvres dénote très souvent avec les nombreuses cicatrices que son corps garde à jamais face aux différents combats pour sa survie...ainsi que les interminables marches qu'elle a pu faire jusqu'alors.

Loin d'une démarche féminine, India se laisse aller lors de ses déplacements et a tous les gestes d'une policière...heureusement que c'était son métier... A vrai dire, la blondinette ne voit pas l'intérêt d'être féminine dans un monde où la survie est plus importante que tout le reste. Ainsi, la demoiselle se voit constamment porter un jean avec un débardeur blanc ou gris et des bottes montants sans talons. Pour se protéger du froid, India utilise soit un pull soit une veste en cuir rouge selon la saison. Elle n'est jamais loin de son sac à dos qui contient tout ce qu'elle peut trouver sur le chemin, ainsi que son fameux pull. Pour les vestes, il lui suffit de les attacher à la taille lorsqu'elle a trop chaud et de s'attacher les cheveux avec un ruban qu'elle tient de sa fille...avant que l'apocalypse ne tombe.

Voilà tout ce qu'il y a à savoir sur India physiquement, hormis son sens sportif plus que louable. Bien évidemment, rare sont ceux à savoir, à cause de son jean, que India possède une cicatrice plus ancienne qui témoigne de son incapacité à sauter de trop haut lorsqu'elle doit escalader un mur ou tout autre obstacle. Si seulement elle n'avait pas grimpé dans cet arbre lorsqu'elle était adolescente...

Description psychologique

Si la vie est une étape difficile, India en a vécu les pires déceptions et s'est forgée une personnalité tenace qui lui a valu d'être ce qu'elle est devenue aujourd'hui. Ainsi, c'est sur deux personnalités distinctes selon la situation que tous se laisseront fascinés, pour la détester ou l'aimer, sur ce qui fait d'India une survivante miraculée.

D'ordinaire droite et juste, India est une femme altruiste qui ne peut s'empêcher d'aider les gens...quand ils le méritent. En effet, l'ex flic préfère abandonner les pourritures à leur triste sort plutôt que de les laisser imposer leurs idéaux aux autres, surtout si c'est un idéal où il faut tuer des innocents. Fort heureusement, India sera toujours prête à aider les méritants quand ils en ont besoin. Peu importe le danger et peu importe si sa vie sera finie, elle foncera toujours vers le danger pour sauver quelqu'un. Il s'agit aussi d'une femme réfléchie qui a appris à réfléchir aux conséquences de ses acte et qui ne se laisse pas manipuler aussi facilement qu'on le pense. India privilégiera toujours le strict minimum à la dépense futile. Mais bon...normal quand on survie...

Au cas contraire, India est une femme très facilement rancunière qui a une horreur singulière qu'on touche aux personnes auxquels elle tient. De ce fait, la demoiselle a une rapidité immense pour se mettre en colère contre ses ennemis et se montre des plus inventives pour ses plans de vengeance. Et si vous souhaitez vous faire pardonner, bonjour pour y arriver!

Bref, pour résumer, India est une femme franche et rancunière qui garde malgré tout une âme charitable lorsqu'on n'est pas une mauvaise âme. Son horreur pour la violence envers un enfant est immense mais elle sais rester calme et fracassante en toutes circonstances. Son ton ironique, voire sarcastique, peut être déstabilisant quand vous l'ennuyez mais ne vous fiez pas à cette moue boudeuse. Lorsqu'elle sourit, croyez-nous lorsqu'on vous dis que cela apporte un sentiment de paix dans ce monde hostile.

Histoire jusqu'à l'Apocalypse

Là, devant une caméra, assise sur la seule chaise disponible de cette pièce délabrée, une jeune femme semble appréhender l'instant présent. Son air attristé et gêné laisse à penser qu'un trop lourd secret plane sur ses épaules.


"Il est dit que la vie est faîte d'embûches qui permettent d'avancer et vivre heureux pour l'éternité. Que nenni! Vous croyez vraiment qu'un beau prince charmant viendra vous chercher sur son beau cheval blanc? Désolée pour vous mais je suis loin d'être la petite princesse que tout papa souhaite voir grandir. Quand certains sont nés avec une cuillère d'argent dans la bouche, j'ai dû survivre bien avant l'apocalypse pour rendre fière une mère qui m'aura détesté tout sa vie. Que dîtes-vous? Comment j'en suis arrivée là? Eh bien..."


La jeune blonde se pose en avant sur la chaise, joignant ses mains et fixant l'objectif de la caméra.


"D'aussi loin que je me souvienne...je suis née et j'ai vécue à Dallas toute ma vie. Et d'aussi loin que je me souvienne...ma mère n'a jamais eu le moindre sentiment d'amour à mon égard. Lorsque j'étais enfant, il n'y avait aucune photos de ma naissance dans la maison. Comme je n'étais qu'une enfant, je ne m'en souciais guère. Il faut dire que toute mon attention et mon admiration se tournait vers le Commandant Alastor Stevenson: mon père. Vous l'aurez compris, mon père était un flic et de surcroît le Commandant de son commissariat. Cette promotion lui a été donné suite à ses nombreuses réussites et c'est grâce à lui que j'ai souhaité devenir policière. J'ai ainsi mis tout en œuvre pour avoir de très bonnes notes à l'école, quitte à en oublier de me construire une vie sociale."


Une lueur de tristesse s'empare du regard de la femme, tandis qu'elle serre ses poings pour éviter de pleurer. Sa voix devient plus sérieuse et colérique.


"Cependant cette décision ne concernait pas mon père...mais aussi ma mère. Cette femme n'avait rien de maternelle et pourtant j'ai passé mon enfance comme mon adolescence à essayer de la rendre fière. Combien de personnes ai-je aidé dans ma vie? Combien de bonnes notes ai-je apporté? Combien d'amis ai-je sacrifiés? Tous ces efforts ne signifiait rien pour elle et, s'il n'y avait pas eu l'amour de mon père pour combler ce vide, qui sait ce que je serais devenu. Bref, mon enfance n'a pas vraiment de détails importants et je ne crois pas que mon adolescence vous intéressera de même. En vérité, à part être la déléguée de toutes les classes que j'ai pu suivre et avoir la meilleure moyenne de toutes mes écoles...vous n'auriez aucune informations croustillantes à apprendre. Enfin si...la seule chose intéressante que j'ai eu dans mon enfance, c'est quand j'ai eu l'idée de génie de grimper dans un arbre et que j'ai brisé une partie de mon genou gauche en retombant sur le sol! Le médecin avait dit que ce n'était pas trop grave et que j'allais pouvoir remarcher normalement mais la moindre chute trop vertigineuse, avec réception sur ma jambe gauche, accentuerait la douleur et les conséquences de cette blessure... Non! Ma véritable histoire commence le 15 Septembre 2026, année de mes dix neuf ans!"


Soupirant, la femme reprend son calme et esquisse un sourire de fierté avant de se rassoir correctement sur sa chaise, une jambe posée sur l'autre dans une élégance étrange.


"C'est cette année là que j'ai rejoint la même école de police que mon père, sur Dallas. Une école où j'ai passé quatre ans de ma misérable vie... Quatre ans éloignée de mes parents... Et pour couronner le tout, j'étais la seule femme de ma promotion! Un Enfer m'attendait... Je le savais très bien lorsque j'ai franchi les grilles de cette caserne immense... Les cours étaient pourtant simples en soit. Nous avions un mélange entre du sport extrême et de la théorie pure, histoire de muscler à la fois son corps et son cerveau. Ce fut dur, j'avoue... D'autant plus que mon genou était un grand handicap si j'étais amené à me réceptionner par la gauche en tombant. Fort heureusement, j'ai su me détacher du groupe et attirer l'œil des professeurs qui semblaient remarquer mes aptitudes et ma détermination sans bornes. Ah... C'était le bon temps... Oui... Le bon temps..."


Un sourire plus doux se dessine sur les lèvres de cette survivante à moitié immergée dans le noir.


"Pourtant...peut être aurais-je facilement abandonné si je n'avais pas eu la chance d'avoir la personne la plus formidable de ce monde : Aiden... Aiden était mon camarade de chambre durant notre promotion. Comme j'étais la seule et qu'on était obligés d'avoir un partenaire pour nous apprendre l'esprit de groupe...le conseil nous a désignés dans le même groupe. Au départ, je n'appréciais pas du tout cet homme. Il était à la fois calculateur et semblait trop sûr de lui pour réussir quoi que ce soit dans la vie. Pourtant...plus les mois passaient et plus je ressentais un amour profond pour lui... Ce sentiment a commencé lorsque nous étions en seconde année. Un groupe de terreurs souhaitaient m'humilier pour se sentir supérieur. Je comptais répliquer mais c'est là que Aiden ait intervenu et a su gérer la situation à son avantage. Je me souviendrais toujours de cet instant car c'est le même jour où, lorsque nous étions dans notre chambre, qu'il répondit à cette simple question de ma part :

- Pourquoi m'avoir aidé? Vu toutes les messes basses que j'ai pu faire...

Je n'eus jamais aucun mot. A la place, il s'approcha de moi et me glissa un long baiser tendre que je n'ai pu m'empêcher de garder le plus longtemps possible. Aiden fut le seul homme à m'avoir fait ressentir ce sentiment d'amour que je n'avais jamais connu autrement que par mon père. Pour la première fois de ma vie, je sentais de la fierté pour moi...et surtout de la tendresse."


La demoiselle croise les bras, gardant son sourire chaleureux et son étincelle dans le regard.


"Quatre années passèrent. Aiden et moi étions les meilleurs. Là où nous avions des lacunes, l'autre les comblaient, faisant de nous les majors de notre promotion et nous obtenant une place dans les rangs du commissariat de mon père le 25 Juin 2030. C'est d'ailleurs durant notre remise de diplôme que Aiden me fit sa demande et que je lui annonça que j'étais enceinte..."


Soudainement, une aura de tristesse émane du corps de la femme, tandis que quelques larmes coulent sur ses joues pâles et que, d'une voix tremblante, sa voix devient plus mélancolique derrière un sourire disparu de ce visage.


"Nous nous sommes mariés six mois plus tard avec Aiden...et j'ai accouché de notre adorable Melody peu avant... Pendant quatre ans, notre vie a connu un bonheur allant au delà de mes espoirs. Bien que ma mère continuait de me voir comme une paria et faisait tout pour faire fuir Aiden, celui-ci garda son amour pour moi et fut à la fois un excellent mari et un bon père. Melody, quant à elle, était une enfant aussi joyeuse que angélique qui comblait mon bonheur au delà de tout mes espoirs... Même sans la fierté de ma mère, je restais l'une des meilleures recrues de mon travail et je servais mon pays avec brio lors des travaux qu'on m'imposait. J'étais fière de mon travail et je souhaitais que cette vie dure toujours."


L'atmosphère devient plus terne. Comme si quelque chose...n'allait pas...


"Cependant tout changea en Mars 2034... Un changement que je n'ai jamais vu venir... J'ai d'abord reçu des nouvelles de ce phénomène par mes collègues. D'après eux, des gens avaient été agressés dans une barbarie sans nom mais personne ne connaissait les réelles sources de cette histoire. Sur tous les réseaux, les américains et le monde entier ne parlait que de ça. Pour ma part, je n'y croyais pas. Des zombies? Sérieusement? Et pourquoi pas des vampires, tant qu'on y est? Bref, j'ai vite oublié cette histoire pour me focaliser à la fois sur mon travail et ma famille. D'autant plus que ma fille entrait à la maternelle l'année prochaine... Je n'avais pas le temps pour les idées folles de quelques geeks qui perdaient leur vie sur internet! Mais quelle naïve j'ai été ce jour là..."


Un long soupir se cale des lèvres de la jeune femme tandis qu'elle continue son récit.


"Le 6 Avril 2034, l'affaire a pris une ampleur plus grande que ce que l'on pensait. Cette fois...ce n'était pas des sans abris qui étaient attaqués mais des populations entières! Il n'était pas difficile d'imaginer que cette histoire sentait le virus à plein nez. Tous les médias ne parlaient que de ça! Petit à petit...les plus grandes villes des Etats Unis furent en proie à ce que l'art culturel nous aura laissé pensé comme une vision d'horreur: l'Apocalypse."


Aussitôt, la femme s'approche et dévoile son visage angélique sous un air à la fois colérique et tout aussi sérieux qu'au début de l'enregistrement.


"Nous sommes le 24 Août 2034. Je m'appelle India James et je viens de vous raconter mon histoire. Comment s'est-elle terminée? Très mal... Un mal qui m'a fait perdre désormais tout espoir... En un seul mois, j'ai pu voir la panique se glisser peu à peu dans les rues de Dallas, amenant mon travail à devenir plus épuisant chaque jour. En un seul mois, j'ai eu la peur au ventre chaque jour de subir ce virus et je tentais chaque jour d'éviter tout contact avec la population tout en aidant les survivants de la maladie. En un seul mois, j'ai vu de mes propres yeux toute ma famille craché du sang au fil des jours, observant leurs yeux rougir pour ne devenir que des monstres sans âmes qui détruisent toute âme vivante qui se glisse dans les rues comme dans les bâtiments. En un seul mois...j'ai vu ma fille devenir un zombie putride, me poussant à fuir contre ma volonté et perdant de vue l'amour de ma vie dans le tumulte de cette catastrophe planétaire. Je ne sais comment j'ai pu survivre à tout cela jusqu'ici... En vérité, je pense que mes réflexes de policière et ma volonté de fer ont permis que je suis encore là aujourd'hui. C'est pour cela que je laisse cette vidéo ici, pour vous qui regardez. Je voulais que vous compreniez qu'aujourd'hui...plus que jamais...nous devons nous accrocher à la vie et survivre le peu de temps qu'il nous reste. Nous devons chérir ce miracle d'être vivant et nous battre pour la mémoire de ceux qui sont tombés. Je ne pleurerais pas. Je ne mourrais pas pour ne pas laisser la mort de ma famille dans l'ombre... Si tu vois cette vidéo...c'est que tu es en vie et que tu es assez fort pour aller au delà des limites... Adieu survivant..."


La caméra se coupe et le silence s'installe. Serrant le ruban bleu qu'avait offert Aiden pour les trois ans de Melody, la jeune femme repense à sa famille déchue qu'elle ne reverra plus jamais. Dans un soupir de détermination, India attrape son sac à dos et glisse le ruban dans sa poche, rechargeant son ex arme de service avant de repartir pour de nouveaux horizons, espérant survivre assez longtemps pour découvrir s'il existe d'autres survivants...là...quelque part...
Equipement Porté :
N/A
Accessoires Pratiques :
N/A
Contenants Personnels :
N/A

India James


Fiche de personnage
Points de RP:
 India James Debuba110/0 India James Videba10  (0/0)
Etat Mental:
 India James Debuba10100/100 India James Videba10  (100/100)
Informations scénaristiques:
India James

Dim 19 Juin 2022 - 22:27
Quelle(s) zone(s) de l'État votre personnage a fréquenté ?
Je ne sais combien de temps j'ai erré au départ. En tous les cas, je ne suis pas restée longtemps à Dallas. Avec le nombres de zombies dans la zone, je n'allais pas risquer ma vie aussi facilement, vous pensez bien. J'étais quand même passé au commissariat pour récupérer quelques balles, au cas où, et quelques provisions dans le supermarché du coin. Je savais que je ne pouvais pas me permettre de rester au même endroit, surtout si cela valait le fait de ne pas y survivre.

Pendant plusieurs mois, j'ai erré à travers les campagnes principalement. Quand il faisait jour, je marchais ou chassais. Quant à la nuit...disons que je faisais attention à ne pas éveiller l'attention et je dormais dans des endroits difficiles d'accès. J'avais bien compris que les zombies n'étaient les plus nombreux dans les campagnes et j'ai souhaité tourner cette situation à mon avantage. Ainsi, les seuls moments où j'entrais dans les villes étaient pour trouver quelques denrées utiles à la survie. Lufkin, Tyler, Killeen... Tant de lieux que j'ai pu visiter pendant plusieurs jours avant de rencontrer le premier groupe de survivants qui accepta de m'accueillir dans leur camp, aux alentours de Withney.

Dans quel(s) groupe(s) votre personnage a-t-il évolué ?
Le groupe que j'avais rejoint s'était fait appelés "Extinction Area". Ils avaient construit leur camp avec une avancée survivaliste des plus surprenantes autour d'une petite ferme perdu dans les terres. Nous étions à peu près une dizaine avec chacun un rôle spécifique.

Pour ma part, par mon expérience en tant que policière et les nombreuses heures passées en forêt, j'avais été choisie pour faire partie du groupe qui s'occupait de la sécurité et de la chasse. Ce rôle ne me dérangeait pas et j'étais plutôt heureuse qu'on utilise intelligemment mes compétences.

Durant le temps que j'ai passé avec eux, j'ai su m'attacher à tout ce petit monde et apprendre quelques trucs comme pour fabriquer des armes ou se dissimuler facilement. J'ai même pu accentuer ma résistance au combat et mes performances. Ils étaient tous au courant pour mon genou et veillait sur moi, surtout quand je tombais d'une hauteur. Les rôdeurs n'étaient pas un problème au départ pour nous, et bien que nous ayons la peur au ventre de perdre des survivants, nous étions bien.

Hélas...comme je l'avais déjà vécu...la vie n'est jamais rose...surtout en plein apocalypse...

Comment votre personnage a vécu la seconde apocalypse ?
Lorsque j'ai découvert les coureurs et les chasseurs nocturnes...c'était une semaine où l'un des cinq enfants de notre groupe était malade. Celui-ci avait énormément de fièvre et, à part le médecin, nous n'avions pas le droit de l'approcher ou d'entrer dans sa chambre. A vrai dire, nous avions tous peur qu'il devienne un zombie et que ce ne soit que la première étape de transformation.

Une nuit où j'étais de garde, je surveillais les alentours de nos barricades pendant que Vladimir, un autre de mon groupe, faisait un tour près des autres bâtiments comme la grange, histoire de vérifier que tout était sécurisé. Cependant, malgré les bruits habituels des rôdeurs, j'entendis d'autres cris cinglants provenir de la direction qui  menait à la grange la grange, là où se trouvait Vladimir. J'aurais voulu aller voir ce qui se passait mais...j'ai eu comme un instinct étrange et j'ai préféré éviter l'attaque frontale en pleine nuit.. Même les pâles lueurs des torches montraient peu de la scène, si bien que je n'ai rien pu voir... Un autre type de zombie? Ou alors une attaque lambda? Je ne pouvais me permettre de mettre en danger toute la communauté. Je suis ainsi redescendu par la petite fenêtre de toit pour fermer tous les accès de la maison...et je me suis précipitée vers la petite fenêtre du grenier pour observer avec mes jumelles ce qui se passait. On entendait des cris de Vladimir et des coups de feu mais...qu'est-ce qui pouvait effrayer autant Vladimir? Quelle est cette histoire? Tout ce que j'ai pu faire...pour la survie du reste du groupe...c'est rester silencieuse et attendre le lever du jour en entendant avec horreur notre chef se faire déchiqueter...

Le lendemain matin, j'ai dû annoncer la triste nouvelle: Vladimir s'était fait dévoré. Il ne restait plus rien de lui... Tout le groupe fut effrayé par cette nouvelle d'un possible nouveau spécimen de zombie dans la nature. En effet, nous n'avions jamais vu un aussi grand carnage que ce jour là. Dès lors, nous avions décidé que personne ne devrait sortir à la tombée de la nuit et que nous devions rester calme durant cette période, ainsi que cachés. Mais ce matin là allait être la suite d'une longue nuit que j'avais passé...avec son lot de surprises...

Dans les alentours de onze heures, tandis que nous vaquions à nos occupations, nous commencions à entendre des voix familières et notre trio de chasseurs arriva en fermant les grilles à une vitesse folle. Avant que nous ayons pu demander ce qu'il se passait, tout un groupe de zombies arriva et essaye de passer le portail en grognant. Au départ, nous avions tous ris devant la peur idiote de nos amis. Sauf que...soudainement...certains se mirent à escalader les murs et attaquer rapidement notre camp. Pas le temps de réfléchir! J'ai attaqué et tiré sur toute la horde avec mon équipe pour exterminer la menace. Mais ce fut intense... Je n'avais jamais vu autant de rage...même venant des zombies. Depuis quand savaient-ils sauter ou escalader?

La fin de cette bataille nous fit prendre conscience que nous n'étions pas en sécurité et qu'il fallait améliorer notre camp. Ainsi, nous avons renforcer nos défenses et appliquer de nouvelles règles afin de ne plus perdre aucune vie. Cette situation dura plusieurs mois et je ne savais que faire pour garder notre camp en vie.

Mentionnez des moments forts de la survie de votre personnage :
Comme je l'ai dit, le pire que j'ai pu faire...c'est tuer des gens qui se transformaient. J'étais celle, dans notre petit groupe de survivants, qui devaient exterminer sans éprouver un seul sentiment. Les seuls qui me comprenait dans ce groupe et ressentaient ma détresse, c'était la petite Lucy et son frère Alex. Je ne pensais pas qu'un jour, je devrais tuer de sang froid. A l'école nous avions appris à nous défendre et tirer en cas de légitime défense mais là...serais-je devenu une mauvaise personne...?

Equipement Porté :
N/A
Accessoires Pratiques :
N/A
Contenants Personnels :
N/A

India James


Fiche de personnage
Points de RP:
 India James Debuba110/0 India James Videba10  (0/0)
Etat Mental:
 India James Debuba10100/100 India James Videba10  (100/100)
Informations scénaristiques:
India James

Dim 19 Juin 2022 - 22:27
Récit d'Arrivée à Houston

Décrivez, sous la forme d'une narration classique ou d'un récit RP, selon votre préférence, la manière dont votre personnage est arrivé à Houston dans le but de trouver l'Oasis. Le récit doit comporter les éléments suivants :

- La direction par laquelle il est arrivé.
- Dans quelles circonstances.
- S'il était seul, sinon avec quel(s) compagnon(s).
- Son état physique et psychologique.

Note : le récit doit s'arrêter avant qu'il n'atteigne les portes de l'Oasis, scène qui constituera le premier RP d'introduction du personnage. Prenez donc compte de la semaine en cours (bannière calendaire).

Longueur minimale attendue : 1000 caractères (200 mots).

Equipement Porté :
N/A
Accessoires Pratiques :
N/A
Contenants Personnels :
N/A

Kyle Collins


Fiche de personnage
Points de RP:
 India James Debuba1151/2000 India James Videba10  (51/2000)
Etat Mental:
 India James Debuba100/100 India James Videba10  (0/100)
Informations scénaristiques:
Kyle Collins

Dim 19 Juin 2022 - 22:37
Et bienvenue également par ici India.
Bonne rédaction de fiche et au plaisir de lire tout ça !
Equipement Porté :
Capacité : 0/7

-
Accessoires Pratiques :
1er Munitions 3/3 : -
Tête : -
Torse : -
Bras : -
Flancs : -
Taille : -
Jambes : -
Véhicules 0/3
-
Contenants Personnels :
N/A

Triss Anderson


Fiche de personnage
Points de RP:
 India James Debuba11208/2000 India James Videba10  (208/2000)
Etat Mental:
 India James Debuba10100/100 India James Videba10  (100/100)
Informations scénaristiques:
Triss Anderson

Dim 19 Juin 2022 - 22:59
Bienvenue India, bon courage pour ta fiche ;)
Equipement Porté :
Capacité : 1/6
Redhead Toxik Flec.
Accessoires Pratiques :
1er Munitions 2/3 : Flec.C.
Tête : -
Torse : -
Bras : -
Flancs : Musette
Taille : -
Jambes : Holster
Beretta 96 10C .40
Véhicules 0/3
-
Contenants Personnels :
Flancs 0/10
Musette
-
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: